Thimgharine

thimgharine

Chapitre I

Cette série de photos, dont ceci n’en est qu’un commencement, se veut représenter l’expression de l’harmonie que j’ai trouvé entre mes différentes identités. Cette expression se fait à travers des portraits de femmes et via les tenues remixées avec des touches berbères, arabes, sur ce que l’on appelle communément le street wear. Thimgharine signifie «femmes» en berbère du Rif, région d’origine de mon père. Le Rif est représenté via les tatouages inspirés de ceux que l’on pouvait voir sur le visage des anciennes berbères. Les attitudes sobres des modèles photographiées définissent la force de la femme berbère et l’engagement des femmes impliquées dans la culture Hip Hop.

Ce premier chapitre a été exposé au Bozar de Bruxelles du 8 au 19 mars 2017 lors de l’événement « La Belle Hip Hop Festival ». J’exposais aux côté de talentueuses artistes dont vous retrouverez plus de détail dans le blog sous le nom « BE GRAFFITI SPECIAL LADIeS ». Grâce à son succès, elle a été prolongée jusqu’au 25 mars 2017.

Tadmayt : Représente la célèbre reine guerrière berbère plus connue sous son véritable nom, Dihya ou Kahina, surnom donné par les arabes.

Coco de Chamal : Coco pour la personnalité que la photographe admire le plus sur cette terre, un véritable modèle de réussite, Mademoiselle Gabrielle Chanel. « De Chamal » est un jeu de mot avec Chanel. Chamal signifie le nord en arabe. Sarah Amezian est originaire du nord du Maroc et née dans l’hémisphère nord de la planète.

Peace, Unity, Love & Having Fun : La devise de la Zulu Nation, créée par Afrika Bambaataa, une organisation internationale pour la prise de conscience hip hop.

izem : La photographie représente le caractère imposant et souverain du lion, animal emblématique au yeux de la photographe.

Kokriya : Esthétique africaine et berbère. Kokriya veut dire fille en langue des gnaoua, marocains descendants d’esclaves de Guinée et d’autres pays d’Afrique sub-saharienne.

Safiya : Le blanc est symbole de pureté dans le monde arabo-musulman. La djellaba, vêtement ancestral a d’abord été exclusivement masculin pour finalement être porté par tous et restant un vêtement omniprésent pour les marocains en se modernisant.

Nanna : Ce prénom féminin signifie «mère» en berbère. Le bijoux de tête présent sur la photo représente les traditions qui se perpétuent.

Photos du vernissage par Graffik Red Emption

 

Chapitre II

Exposition « THIMGHARINE  » @LE SPACE – 26 rue de la Clé, 1000 Bruxelles

Prévue du 11 au 24 novembre 2017, elle fut prolongée jusqu’en juin 2018 grâce à son succès.

Exposition de photographies des première et deuxième parties du projet « Thimgharine ». Différents événements ont été organisés pendant cette période dont une soirée after-work nommée « Amazigh Pop », fête du Nouvel An berbère, après-midi pédagogique avec un groupe d’enfants du Club Communal de Jeunes Le Clou.

MONA
Mona Lisa, notre tatoueuse de henné favorite qui participe à chaque événement et qui a tatoué les modèles des photos de l’expo.
Publicités